Le patchwork à partir de A et nous irons jusqu’à Z

Après quelques mois d’hibernation à travailler dans ma caverne, j’ai eu envie de redécouvrir les blocs de patchwork les uns après les autres pour en maîtriser la technique, la comprendre et l’apprécier à sa juste valeur.

Quand on fait un travail,  à longueur de temps, par automatisme, cela s’appelle un travail à la chaîne, sans joie, sans vie. Et la vie, c’est ce qui est en nous et qui nous anime à chaque seconde. L’art , c’est la vie et le patchwork c’est de l’art.

Et bien , je vous invite à vivre cette aventure. Let’s go !

Je vais commencer par le nine patch.C’est l’une des premières formes de patchwork. Comme son nom l’indique, c’est un bloc composé de neuf carrés de dimensions identiques qui va former un grand carré.

Avec ce bloc, on va pouvoir jouer avec les couleurs et la géométrie. C’est un bloc qui définit le style de la construction.

Il existe des règles de coupe spéciales avec lesquelles on peut couper ses carrés par rangées entières. C’est très rapide et très précis.

J’ai choisi de faire des blocs qui auront 18 cm  de côté une fois terminés. Je vais donc prévoir dans mes calculs les marges de couture également :  0,5 mm ou 7,5 mm. On fera comme on voudra. J’ai choisi 0,5 mm, mes blocs non assemblés devront donc faire 19 /19 cm .

Il faut les assembler tout d’abord par rangées de trois . On assemble ensuite chaque rangée trois fois, ce qui nous donne les neufs carrés. Pour que les coutures coïncident bien entre elles, on couche les coutures de la premières rangée dans un sens et celles de la deuxième rangée dans l’autre sens. Attention, ce n’est pas comme en couture, les coutures ne doivent pas être ouvertes.

Toujours bien repasser votre ouvrage au fur et à mesure.

 » Je t’écris des mots purs, j’ai gommé les ratures et là, sur le papier, j’ai gommé tes fautes, au fur et à mesure ». Ne vous ai je pas dit que le patchwork est un art tout comme cette magnifique chanson de Liane Foly.

Mon bloc terminé, il y a bien les neuf carrés. Seul celui du centre a les dimensions souhaitées puisque le bloc n’est pas encore attaché. Il mesure donc 6/6 cm .

J’ai choisi pour ce nouveau projet des tons rouge, noir et gris et ivoire et noir ( ils apparaîtrons plus tard).

A bientôt pour le second bloc.

 

 

 

 

Publicités

Histoires de chats

Bonsoir, amis et amies du soir,

En ce moment, c’est la zénitude couture. Rien de compliqué, rien de spectaculaire mais des petites idées cadeau à se faire ou à faire pour ceux qu’on aime.

J’avais acheté un panneau avec des chats chez Emma Coutancier ; Au fil d’Emma et j’ai décidé d’en faire deux gros chats déco et parfumés.

Ils ont une poche sur l’avant et on peut y ranger ce qu’on a envie : une télécommande , sa paire de lunettes… J’ai remarqué que quand on dépose un objet dans un petit endroit de rangement particulier, on n’oublie plus où il se trouve.

Petite astuce :

Quand j’ai introduit le bourrage à l’intérieur de l’ouvrage, j’y ai ajouté de la lavande. Cela parfume les alentours de l’objet mais discrètement. Un rafraichissement de l’air je dirais.

Mais au fait qui a dit que les souris ne s’entendaient pas avec les chats, regardez bien la photo qui suit et vous comprendrez.

Petit coussin

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je cherchais un petit cadeau à faire, pas trop cher, pas trop de stress pour le réaliser et j’ai pensé à des coussins.
Ca se met partout : sur un divan, un fauteuil, une chaise, un coffre, bref, où on veut.

Ma voisine qui est trop gentille et ma soeur qui est ma soeur ont été les deux gâtées qui les ont reçus.

J’avais deux carrés de tissu de 42X42 avec motif chaton ou loup. J’ai coupé deux carrés de même dimension dans un tissu uni. J’ai cousu en laissant une ouverture de quelques centimètres, pour pouvoir les retourner et ensuite, introduire le bourrage. J’ai ensuite fermé l’ouverture par des points invisibles, manuellement.
J’aurais bien pu ne coudre que les trois côtés, y insérer un petit coussin du commerce à quelques euros et piquer le côté restant à la machine ; autre possibilité de faire .

Comme je n’avais pas de petit coussin sous la main mais du bourrage, mon choix a été vite fait quant à ma technique de travail.

A vous maintenant.

IMG_0595

kokeshi pique-épingles et porte-ciseaux

Bonjour à tous et à toutes,

 

J’avoue que vous m’avez manqués : vos  « j’aime », vos commentaires…

Mais , je suis là ! Avec une petite kokeshi, cette poupée japonaise qui est offerte pour prouver son amitié ou son amour à la personne qui la reçoit. Je vais d’ailleurs l’offrir à une dame âgée qui fait de la couture et de la broderie pour lui prouver mon amitié .

Ici, en plus, elle a été voulue utile : pour piquer ses épingles, son aiguille à broder et sa paire de ciseaux de broderie.  De cette façon, quand on a un petit ouvrage en cours, tout est rassemblé grâce à cette demoisellle et cela nous évite de perdre notre temps à chercher notre aiguille, nos ciseaux…

IMG_0403IMG_0401IMG_0400 (2)IMG_0405

 

Elle a été réalisée en feutrine et d’après un patron de « the cinnamon patch ».

La feutrine est très agréable à travailler. On utilise des points de broderie aussi pour la finition de l’ouvrage.
Ici, j’ai utilisé du point avant, du point f’étoile, du point de feston et du point de noeud colonial.
Il existe plusieurs façons de réaliser le point de noeud. J’ai choisi celui-là parce que je trouve qu’il a un beau rendu et une fois qu’on à la main, il est très facile.En fait , on passe son fils sur l’aiguille en forme de huit puis on le maintient et on tire et on a un joli point de noeud.

 

A bientôt mes amis, je vous réserve encore d’autres idées pour mettre vos talents à profit.

 

 

Petit panier à partir d’un carré

Bonjour les vacanciers et vacancières. Que vous soyez à visiter les plus jolis coins de notre planète ou que vous restiez chez vous, il y a plein de moyens de profiter de vos vacances.
Comment?  En s’offrant un moment de détente à la Grange aux tissus à Habaru par exemple en y allant coudre un petit projet dans une ambiance conviviale.

Moi, j’y ai réalisé un petit panier tout minouche à partir de simple carrés. C’est tout bête et le résultat est là.

J’en ai fait  un de 40 cm de côté. Dans celui-là, je compte mettre le pain quand je déjeune . C’est toujours plus gai de manger à une jolie table, même si on est seul, peu importe, la première personne à chouchouter : c’est soi-même !

L’autre , je l’ai fait plus petit et j’y ai placé une petite plante. Pourquoi pas ? Toutes les idées sont bonnes quand elles sont créatives !

Pour le grand panier, j’ai utilisé un molleton souple et pour le petit, un molleton plus rigide. C’est affaire de goût et de l’utilisation qu’on veut en faire.

 

Bonnes vacances !

Etui à lunettes avec le joli tissu d’Odile Bailloeul

Les lunettes, elles se baladent souvent un peu partout où elles ne devraient pas. C’est parce qu’il leur manque un joli étui pour s’y blottir.

DSC01529   DSC01530

Un matin, j’ai reçu cette merveilleuse enveloppe, ça donne envie de faire travailler vos petits doigts de fée un si joli envoi.

DSC01532

Dedans, il y avait les tissus et tout le matériel pour réaliser cet ouvrage.

Expéditeur : Odile Bailloeul

Je vous recommande chaudement ses tissus qui ont des coloris très gais et le velours qui est de très bonne qualité.